Un incendie détruit le domicile de Marie Bardot et Lily, sa jeune fille autiste

Un drame s'est produit à Grisolles, entre Toulouse et Montauban, au domicile de la jeune autiste Lily et de sa maman Marie Bardot, artiste, peintre, thérapeute et Présidente de l'association Diamant qui lutte pour les droits des autistes de France et dont le siège social a, du coup, lui aussi été ravagé par les flammes d'un incendie le mercredi 23 mai 18.

Biens personnels, souvenirs, atelier de peinture et oeuvres de l'artiste connue sous le nom de Sunbird, diplômes et récompenses de la militante de l'association Diamant et le cabi,et de soins de la thérapeute : tout a donc brûlé.

Il est possible d'apporter soutien matériel et financier à cette famille et à cette association reconnue par tous comme indispensable pour aider les autistes et leurs familles en France.

Contactez Marie Bardot en appelant le 06 24 81 07 08.

Article de la Dépêche du Midi :

Elle n’est pas femme à se laisser abattre. La vie de Marie Bardot lui a déjà joué bien de mauvais tours. Mais celui subi, la soirée de mercredi, chemin des Crêtes à Grisolles, au sud de Montauban, dans le Tarn-et-Garonne, est des plus durs. La maison que Marie Bardot occupe, depuis des années, avec sa fille Lily, qui souffre d’autisme, a été totalement détruite malgré l’intervention des pompiers : « J'étais dans mon bureau, Lily dans la cuisine, souffle Marie. Le feu s'est déclenché d un coup et j'ai réussi à sortir Lily en la tirant de toutes mes forces. Il y avait les flammes et une épaisse fumée noire. Nous sommes sorties indemnes ».

Courageuse, comme toujours, Marie Bardot essaie de retrouver ses esprits et de s’organiser : « J’ ai tout perdu, lâche Marie. Les pompiers, qui sont arrivés 40 minutes après mon premier appel, n’ ont trouvé qu’ une seule chose à me ramener : un pendentif en émaux qui n’avait pas cramé. Tout le reste est parti en fumée. Toute ma vie tout mon travail pour la défense des droits des autistes en France. Tous mes dossiers, pétitions et médailles reçus en récompense pour mon travail sur l'autisme. Au niveau artistique tous mes tableaux que j’exposais aux quatre coins du monde se sont envolés à l'exception de ceux qui sont en ce moment en expo au Carrousel du Louvre à Paris. C’est très dur pour moi. Heureusement on est vivantes ! ».

Un pavillon de plain-pied recherché

Autour de Marie et de Lily, la solidarité s’organise : « La commune de Grisolles et des habitants nous aident, note Marie. On nous a donné des habits, des produits de première nécessité. C’est très touchant ».

Un expert devait passer hier pour évaluer les dégâts. En attendant l’éventuelle reconstruction de sa maison, pour laquelle une chaîne de solidarité est en cours de constitution, Marie et Lily ont bénéficié d’un bel élan de solidarité local : « Mais heureusement mes voisins m'ont offert une chambre et de partager leurs repas. Je suis chez eux depuis jeudi et beaucoup de voisins amènent des vêtements et surtout de la chaleur humaine. En fait j'ai besoin de me sentir entourée Lily aussi ». Marie souhaite retrouver un logement de plain-pied, avec un petit jardin clôturé : « Lily doit pouvoir courir sans s’échapper ».

Plus d'infos ici : https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/25/2804721-leur-maison-incendiee-marie-et-lily-sont-tres-entourees.html

Posts à l'affiche