MARIE BARDOT

SPECTACLES - EVENEMENTS - PEINTURE - PRODUCTIONS MUSICALES -

SOINS ENERGETIQUES - MEDIUMNITE - ECOLE ABA

POUR SOUTENIR LES AUTISTES...

 - BIOGRAPHIE -  

Marie Bardot & l'association Diamant

Pour Lily et les 600 000 autistes de France  

72e4c7c2c5dab757c85786f331e7471b_large
Tableau Soie 15
Expo p08
DSCN2275
0_Lily_0
Act_Lily 11
Marie Et Lily
collage
Capture d’écran 2016-12-12 à 09.30.37
Capture d’écran 2016-12-11 à 23.32.55
Capture d’écran 2016-12-06 à 10.24.52
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Art shop 01
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapi1
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
depeche
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Unesco 03
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Capture d’écran 2016-10-21 à 14.05.22_edited
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
DSCN2312
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie
Marie Bardot Médium Artiste Thérapie

Aujourd'hui artiste, productrice, magnétiseuse, énergeticienne et médium, Marie BARDOT a d'abord été enseignante: Professeur de français en Angleterre (à Gravesend dans le Kent) puis Professeur d'anglais-français pour l’Éducation Nationale (en Auvergne).

Durant sa carrière, elle aura la chance d'avoir des classes très variées, de la 6ème à la Terminale, en passant par les classes techniques et même les CPPN !

Cela lui permettra d'avoir des publics très différents, enrichissants. Elle gérera  parfois des classes surchargées, mais sa foi en son métier et sa bonne humeur l'aideront à faire aimer l'anglais et le français à ses élèves !  
En 1991, pour évoluer professionnellement, elle changera de région et s'installera à Toulouse, où elle demeure depuis.

Là,  elle obtiendra un poste de Chef de projet en communication et développement personnel au Centre Régional de Formation de la Sécurité Sociale.  


Coup de foudre esthétique immédiat pour la ville de Toulouse et pour son métier !

Au CRFPP, elle enseignera  la rédaction administrative, les stages d'accueil physique et téléphonique, la communication et la prise de parole en public. Elle encadrera également les futurs cadres de l'institution en manageant leur scolarité du Cours de Cadres.

 

En parallèle le week-end, elle se formera à la sophrologie et obtiendra deux diplômes: Sophrologue Caycédienne et Sophrologue du sport .

Elle étudiera  également à l'école holistique ISSA. L'école de naturopathie de Michel Dogna lui  apprendra l'homéopathie, la gemmothérapie (soins par les cristaux), les fleurs de Bach, la diététique, la réflexologie vertébrale et plantaire, l'oligothérapie, les massages curatifs, etc.

 

Toutes ces connaissances alimenteront ses stages de développement personnel au CRFPP et deviendront des modules intitulés "Conscience de soi, connaissance de soi".

Il est de règle qu'à chaque fin de stage, les élèves cadres ou les agents évaluent leur formateur. Cette évaluation remonte à la Direction, ce qui motive ces formateurs à être toujours performants, à réactualiser leurs connaissances en permanence, et à être aussi les meilleurs (car ils sont en concurrence avec tous les cabinets de formations du domaine privé).

Pendant des années Marie sillonnera les Caf, Urssaf, Cpam et Cram du bassin Midi-Pyrénées où elle enseignera avec joie, ardeur et dynamisme toutes ces  matières qui lui sont si chères. 

Et puis la magie de la vie s'en mêlera....

 

MESSAGES EN CLAIRAUDIENCE...

Un message la préparera deux ans avant sa naissance, à l'arrivée de sa fille : "Elle sera autiste, veux-tu l'accueillir et la soigner ?"

 

En 1995, en rentrant du travail, elle recevra d'un coup des messages en clairaudiance et par écriture automatique, ainsi que des dons pour soigner sur place ou à distance.

Sa vie s'ouvrira de façon inattendue, elle deviendra alors énergéticienne, magnétiseuse et médium

Le premier message qu'elle recevra est le suivant :

"Sais-tu qui tu es ? Tu es Sunbird... 

Tu es mon oiseau, tu es l'oiseau de Dieu.

Allume une bougie, je vais te dessiner...

Tu ramèneras paix et fête sur Terre" 

Elle s'exécutera alors et allumera une bougie. La cire en fondant dessinera une magnifique colombe. Elle en aura 700 au total; 700 colombes de cire sur plaque de verre.

Magie de la vie, magie de Dieu ! 

Un autre message la préparera deux ans avant sa naissance, à l'arrivée de sa fille :

"Elle sera autiste, veux-tu l'accueillir et la soigner ?"


Marie répondra oui à cet appel.

Toujours par écriture automatique, elle recevra le prénom de sa fille: "Elle s'appellera Lily".

Tout en travaillant au CRFPP et en soignant les gens avec ses nouveaux dons, Marie aura la plus merveilleuse des grossesses, une plénitude et une joie absolues.

Elle recevra aussi de nombreux signes divins liés à la colombe et à la pureté (voir les photos).

Dans tous les messages qu'elle a reçus, Dieu n'a aucune connotation religieuse.  

C'est  l'ENERGIE CREATRICE , la  force de vie, l'amour, la lumière. 


La veille de la naissance de Lily, un lys que Marie avait planté s'ouvrira devant ses yeux (Lily veut dire lys en anglais, voir photo dans le site) et une grande voie lactée scintillera au dessus du toit de sa maison indiquant l'arrivée imminente de son bébé.

MAMAN DE LILY...

Premières expériences de vie d'une petite fille autiste

 

Lily naîtra le 7 juin 1997.

Une petite fille attendue, adorée, choyée, très belle, un vrai petit ange. (voir photos Marie et Lily).

Lily évoluera normalement mais montrera peu à peu des stéréotypies.

Elle fixera les lumières, fera couler l'eau des heures entières, décollera inlassablement le papier peint, la moquette, grimpera partout sur les meubles, claquera les portes du matin au soir en hurlant de rire...

Elle aura aussi des obsessions, jouer avec des perceuses et des mèches !

Le médecin généraliste diagnostiquera son autisme à 17 mois.

Exubérante, espiègle, joyeuse, Lily saura montrer qu'elle  veut vivre en groupe. Elle  est très sociable !

Après maintes recherches, une crèche l'acceptera à Grenade près de Toulouse. Elle y sera très bien accueillie, s'intégrera parfaitement, apprendra les codes de la vie en société, la toilette, les jeux avec les autres enfants, participera aux goûters.

Tout le monde l'adorera !

"Pour suivre les mêmes règles que les autres enfants, on nous demandera  de la faire vacciner, de lui faire l'injection du BCG. Quelques heures après l'injection, Lily  convulsera et tombera dans le coma. A l'Hôpital Purpan, on la réanimera. Je la soignerai en parallèle en soins énergétiques et elle récupérera bien. Ouf, mais quelle peur !"


"Je ne dis pas qu'il faille s'opposer aux vaccinations...  J'ai moi-même eu  tous mes vaccins et tout s'est bien passé... Cependant sur les terrains fragilisés comme celui de ma fille, il vaut mieux y réfléchir à deux fois!" 

Lily récupérera très vite, sans aucune séquelle, mais le problème, c'est qu'à l'hôpital, le neurologue a vu qu'elle était autiste. Qui dit "autiste", partout dans le monde, dit "école avec auxiliaire de vie scolaire" ou "école ABA" (voir définition dans le site).

"En France en 2000, qui dit autisme dit psychiatrie..."

La main-mise a commencé là. Même si Lily allait en crèche, puis à l'école Montessori (école bilingue qui oeuvre dans le respect de l'enfant et de sa différence), Marie fut contrainte de recevoir à son domicile, la visite hebdomadaire d'une infirmière psychiatrique.

 

"C'était très déstabilisant pour tout le monde car elle s'asseyait et ne disait pas un mot et repartait...C'était très intrusif aussi! Déjà elle voulait la placer en psychiatrie mais j'ai dis non car je voulais que Lily aille à l'école! Elle a continué sa scolarité à Montessori . Elle rayonnait, fonctionnait par mimétisme avec les autres enfants, apprenait la vie, faisait des petits travaux ménagers avec les autres, des activités d'éveil, jouait dans la cour dans la cabane.

 

Elle participait aux goûters, aux fêtes. Ecole bilingue (anglais français, Lily comprenait bien les consignes qu'elles soient en anglais ou en français même si elle n'avait pas encore le langage. C'était merveilleux de la voir bien encadrée et droite comme un i sur sa photo de classe! (Voir photo sur le site). Malheureusement à la fin  de sa deuxième  année de maternelle (années paradisiaques pour elle), par manque d'auxiliaire pour l'aider pendant la classe, il fallut lui trouver un autre mode d'accueil et quitter Montessori.

Les instituts étaient plein à craquer, des listes d'attente kilométriques, aucun espoir en vue! Un vrai désastre humanitaire, aucune place pour les autistes! J'optais pour  l'école maternelle publique et demandais qu'on accepte de lui offrir deux autres années en maternelle en milieu normal vu qu'elle ne posait aucun problème à l'école. Et là tout ce que je peux dire c'est que c'est la loterie! Soit on tombe sur des gens altruistes et compréhensifs, soit.... "

A l’école publique on lui refusera le droit d’être scolarisée car elle est handicapée et non verbale. La loi obligeant l’éducation nationale à scolariser les handicapés sera votée six mois plus tard ! Pas de chance !

Retrouvez ci-dessous les appréciations de la Directrice Pédagogique de l'école Montessori

et de celle de la Crèche accueillant Lily

Internée sans raison en psychiatrie
Internée sans raison en psychiatrie
Internée sans raison en psychiatrie
Internée sans raison en psychiatrie
Internée sans raison en psychiatrie
Internée sans raison en psychiatrie

LE CALVAIRE DE LA PRISE EN CHARGE DES ENFANTS AUTISTES

Quand autisme rime avec exclusion, internement et maltraitance...

 

C'est ainsi que commence une vertigineuse descente aux enfers.

Le témoignage de Marie résonne aux oreilles de toutes les familles d'enfants autistes...

 

 "J'insisterai en montrant l'évaluation de Lily à l'école Montessori, sa bonne adaptation, son plaisir à être au milieu des autres enfants, ses photos, mais....

On ne tolérera Lily que deux fois par semaine à l’école, à titre de socialisation, mais on lui refusera son droit d'être scolarisée. Dure réalité et rien n'y fit, même pas l'aide de l'ancien Maire de la ville car il se sentait impuissant à faire changer d'avis la Directrice." 

Lily habituée à l'école, s'intégrera très facilement, suivra les autres, s'amusera beaucoup et continuera à apprendre auprès d'eux, par mimétisme comme toujours. Les enfants l'adoreront, chanteront son nom "Lily, Lily !", dès son arrivée le matin ! Ils l'attendent tous, elle est tellement originale pour eux ! Elle ne parle pas! Ca alors !!! Mais elle sourit tout le temps et joue avec eux !

C'est la mascotte, la reine ! 

Ci-dessous, Lily à l'école maternelle. Ses derniers pas à l'école, heureuse, aimée, entourée avant un internement en psychiatrie qui allait briser sa vie et la rendre malade, en totale autodestruction. 

Lily à l'école maternelle
Lily à l'école maternelle
Lily à l'école maternelle
Lily à l'école maternelle
Lily à l'école maternelle
Lily à l'école maternelle

"Cela déplaira fortement à la Directrice qui n'aime pas les enfants différents, encore moins quand ils suscitent l'admiration et fascinent les petits camarades ! Elle convoquera l'inspectrice d'académie et la psychiatre. On privera alors Lily d'auxiliaire de vie scolaire (ce qui reviendra à la condamner car elle ne pourra plus fonctionner seule sans aide), on la mettra à part au fond de la classe. 

Par pure discrimination, on l’internera en psychiatrie contre ma volonté quelques mois plus tard. 
En tant que mère et en tant qu'enseignante, on ne pouvait pas me faire pire !

C'est à cette époque là en 2003 que je  créerai l'association Diamant qui a pour but de défendre le DROIT aux soins et à l'éducation des autistes. "


"Je vis alors une situation personnelle dramatique mais cela ne m'empêchera pas d'aider les autres."

 

Pour défendre Lily, Marie contestera la décision. On la fera passer devant une Commission (un vrai tribunal) de 26 personnes. Elle ne saura même pas qui sont ces gens car personne ne se présentera. Marie apprendra que certains sont issus de la sécurité sociale, d'autres de l'éducation nationale, alors elle gardera confiance, étant "de la maison".

 

Malheureusement, l'inspectrice d'académie mènera la danse, hurlera, l'insultera, l'accusant de vouloir imposer son enfant à l'éducation nationale. Elle l'accusera aussi de ne pas vouloir la soigner en refusant de la mettre en psychiatrie !

 

"Je suis dans un cauchemar...

C'est eux qui lui font du mal, qui sont en train de briser sa vie en la déscolarisant. Moi, je ne fais que défendre ses droits ! Je ne gagnerai pas et aucune des 26 personnes ne me soutiendra.

Ma fille sera internée, définitivement internée..."


On se permettra de déscolariser Lily mais on ne lui donnera que deux fois deux heures de prise en charge par semaine en hôpital de jour ! Incroyable ! Un hôpital de jour insalubre, aux murs et plafonds noirs, crasseux, au lambris arraché et partout, du salpêtre, une odeur nauséabonde...

Marie refuse de nouveau et contacte le Directeur général des Hôpitaux. Il fait passer un  contrôle sanitaire et décide de faire construire un nouvel hôpital !

Marie gagne mais ce sera pour dans deux ans !

Lily devra rester dans ce vieil hôpital en attendant. Comme elle n'est prise en charge que 4 heures par semaine, Marie renoncera à son statut de Chef de Projet et perdra son emploi pour subvenir aux besoins de Lily.

Marie perdra tout : salaire, droits, perspective de carrière, collègues, projets...

"Je me retrouverai seule après un divorce douloureux et sans autres revenus que deux ans d'ASSEDICS suivis d'une maigre allocation  de solidarité.

En fait, je l'apprendrai plus tard, mais on est en train de me voler car j'avais droit à une allocation de présence parentale (plus de 1000 euros par mois mais on me la refusera). 
Quand il pleut, il pleut !!! Il faut avoir un bon parapluie !

La foi aide. La force mentale, le travail pour défendre une cause et aider les autres, amplifient cette force.

Il y a aussi des réactions qui font mal ! Tout le monde me laissera tomber, m'exclura de tout car je suis énergéticienne, médium et mère d'enfant handicapée. Totale discrimination...

Je connais la grande solitude des parents d'enfants autiste et de ceux qu'on rejette parce qu'ils sont différents !

 

Les journaux titrent "Le scandale de l'autisme, la grande solitude des parents," à juste titre!

 

En psychiatrie Lily tournera en rond, aura peur, sera terrorisée par les cas psychiatriques graves qui sont autour d'elle ! Ils sont tous mélangés, car on met n'importe qui avec n'importe qui, et on les surveille mal, voire pas du tout !

Lily va côtoyer des violents, des très grands, de 14 ou 16 ans... Elle qui n'a que 6 ans.

"Faut-il être assez fou pour interner un enfant de 6 ans à vie en psychiatrie, alors que l'autisme n'est pas une maladie psychiatrique mais un trouble neurobiologique lié à la génétique. "

 

"Autre horreur à vivre: pas le droit de savoir qui sont ces enfants et de quels troubles ils souffrent : Secret médical ! La belle excuse ! Moi qui suis sa mère , j'ai besoin de savoir, alors je pose des questions légitimes. Je passe pour quelqu'un d'intrusif quand je demande ce qu'elle va faire, qui va s'occuper d'elle..."

 

En fait à chaque fois qu'une de ses questions dérange et qu'on n'a pas de vraie réponse à lui donner, on accuse Marie d'être intrusive et on la regarde comme si elle avait un problème !

 

"Je mets le doigt sur leurs failles, leur manque d'encadrement, de méthode pédagogique, d'organisation et bien évidemment, ça dérange ! Moi, je suis très cadrée, ayant de surcroît travaillé pendant 15 ans  dans l'Education Nationale et au Centre de formation de la sécurité sociale."

 

Là, c'est la jungle, du grand n'importe quoi.

Aucune inspection comme dans l'Education Nationale, ni programme à respecter, ni contrôle !  Ils sont les seuls maîtres à bord et font ce qu'ils veulent , en faisant bien sentir aux familles qu'ils représentent LE pouvoir médical ! Mais Lily n'est pas malade, elle est seulement autiste ! Marie ne cesse de leur répéter. Ils ne font pas la différence, ne comprennent pas qu'ailleurs, partout dans le monde on met les autistes à l'école ABA non pas en psychiatrie.
 

 

"" Je ne bannis pas la psychiatrie dans son ensemble car elle est très utile en cas d'attentats pour aider psychologiquement les gens traumatisés. Elle aide aussi ceux qui risquent, à leur insu, de se blesser ou blesser autrui. Elle sauve aussi les malades qui font des tentatives de suicide à répétition...

Par contre, concernant Lily ou des enfants comme elle,  ils n'avaient pas le droit de la déscolariser. C'était criminel à mon sens de lui briser sa vie, alors que tout allait pour le mieux ! 

Ma fille aurait dû rester à l'école avec son AVS, car telle était sa place. Elle serait ensuite allée en Cliss et en Ulyss, au lieu d'aller dans un hôpital de jour et un IME, où elle a souffert et décliné..."

Certains autistes sont peut-être heureux en psychiatrie, mais pas Lily !

D'ailleurs Lily n'a jamais accepté de se mettre à table, ni de manger quand elle était en hôpital de jour ! Elle a totalement régressé... 
Chaque cas est différent ! Chaque enfant, qu'il soit verbal ou non-verbal, a sa sensibilité et des besoins différents. Quel miroir a t-on offert à Lily pendant toutes ces années ?

La folie, les cris, la violence, l'errance.

Passer d'une école Montessori à un hôpital psychiatrique perturberait et détruirait n'importe qui , surtout en bas âge ! 

De ces expériences en internement psychiatrique, s’en suivront des années de maltraitances (physique, psychologique, etc), et notamment de maltraitances sexuelles pour certains enfants autour d'elle qui seront encore plus victimes de ce système psychiatrique.

Ce n'est pas un secret, c'est malheureusement le cas dans de nombreux établissements.

L'émission "Envoyé Spécial" en a fait une émission d'une heure à visionner sur le site.

A chaque fois que Marie a combattu pour sortir Lily de ces établissements (HP et IME), on l'a menacée de lui couper ses allocations, car on  savait qu'elle n'avait plus que cela pour vivre (perversité du système).

On l'a menacée aussi de lui enlever Lily, de lui mettre les services sociaux sur le dos si elle continuait à vouloir l'enlever de l'hôpital de jour. Ils la faisaient taire par la peur. Marie n'avait aucune autre issue, car plus le droit à l'école ( déscolarisation) et aucun IME en vue.

Aucune place nulle part, Lily était 54ème sur liste d'attente, dans 3 IME de Toulouse.

"Aucune école ABA, c'était pourtant mon rêve qu'elle ait la chance d'y aller, il n'y en avait qu'une à Paris, je l'avais visitée ; mais Lily était à la 43 ème page sur liste d'attente, donc aucun espoir...

A chaque fois que je contestais la décision de la psychiatre, j'étais convoquée et on me promettait la lune pour m'apaiser : "votre fille sera bientôt placée dans un magnifique institut ou alors, elle est sur la liste des chanceux qui iront à l'hôpital de jour que nous sommes en train de construire, et où tout sera parfait, individualisé..."  

 

En fait, Marie a subi des années de promesses, de mensonges, de trahisons car Lily n'a jamais été inscrite nulle part. Des années à mendier pour qu'elle quitte l'hôpital de jour et aille en IME, car elle pensait que ce serait moins pire pour Lily. Mais c'est la même psychiatre qui manageait les deux établissements ! 

"Ce n'était pas dit au départ, j'espérais et mendiais pour rien. Il a fallu attendre 6 ans pour qu'elle soit intégrée à plein-temps en IME (institut médico éducatif). Autre trahison, j'apprendrai par le journal local qu'une CLISS (classe intégrée) s'était ouverte un an après l'internement de Lily en psychiatrie, dans son école maternelle... Une belle classe intégrée avec de vrais enseignants et des AVS, là où Lily avait été si heureuse avec ses amis ! Personne ne m'en avait informée ! Je demandais alors à ce que Lily y soit intégrée, mais la psychiatre et la MDPH (Maison Départementale du Handicap) refuseront, car elle avait déjà été orientée en psychiatrie.

Je vivrais des années d'horreur, de détresse et pendant ce temps-là Lily se fera massacrer en psychiatrie et IME. Elle n'aura jamais le droit de côtoyer des handicapés verbaux, sous prétexte qu'elle ne parle pas. Elle sera avec des enfants et jeunes adultes inaptes et violents, et leur ressemblera, à force d'être auprès d'eux dans ce ghetto.

Elle deviendra elle-même très violente, elle ne l'avait JAMAIS été auparavant !

Elle détruira tout à la maison, les fenêtres, les portes à coup de tête, les meubles, moi (je passerai ma vie chez le kiné, l'ostéo et même un passage à l'hôpital, car elle me frappera pendant que je conduis notre voiture)".

 

Lily cassera 10 pare-brises en 8 ans qu'elle défoncera à coup de pieds, pour décompenser à chaque fois sortie de l'IME. Toute la violence qu'elle encaissera, elle la fera subir à Marie en arrivant à la maison. Pendant environ 30 minutes chaque soir;  Marie aura l'impression de vivre avec Tyson ; les coups pleuvront, tout explosera. Ensuite, elle redeviendra elle-même,  s'endormira et s'apaisera, retrouvera sa joie et là, Marie retrouvera sa vraie Lily, câline, rieuse, adorable.

"Qu'a t-on fait de toi mon amour ? Une vie de fous, voilà ce qu'on a fait de toi et moi..."

Quand Lily était mal (6 ou 7 crises d'épilepsie par semaine en IME, je l'ai sauvée en lui faisant des soins énergétiques, et à force, elle a eu en dépigmentation sur la poitrine, en plein coeur, la colombe qui s'est dessinée sur sa peau.

C'était le signe que malgré les ténèbres, elle était très protégée par l'énergie divine et par sa maman..."

Parce que Lily vit dans un milieu toxique, on veut la calmer à coups de médicaments au lieu de comprendre pourquoi elle va mal. Quand Marie en parle au psychiatre et qu'elle lui explique que Lily n'est pas à sa place, qu'il lui faut retrouver le chemin de l'école car la psychiatrie la rend violente, il lui répond : "oui c'est vrai, elle est devenue violente, mais c'est dommage car ici nous n'avons pas de cellule d'isolement ! " Marie est atterrée...

 

"On lui fait avaler des tonnes de médicaments car le neurologue et les psychiatres font bloc, une vraie camisole chimique ! Moi qui suis thérapeute, je suis dans une colère noire et ce n'est pas l'homéopathie et les massages qui vont soigner Lily, cela la soulage c'est tout !

La camisole chimique est trop importante. C'est comme de mettre un plâtre sur une jambe de bois ! Comme j'ai perdu le sommeil à cause de toute cette souffrance que j'encaisse au travers de mon enfant, la nuit, j'écris, je défends les droits des 600 000 autistes en France, je soigne les gens à distance avec mes dons, je peins et je compose, je raconte tout ce que je vis par l'art.

Je dénonce dans le presse aussi et j'obtiens de nombreux articles (voir dans le site). Pendant la journée je soigne aussi et ensuite je vais faire du sport, me défouler ! Quand on me refuse pour la dixième fois le changement de groupe de ma fille, qu'on ne me respecte pas et qu'on la détruit, je hurle à tue-tête dans ma voiture pour sortir ma colère, ma détresse ! Ca me libère ! Je reviens apaisée, je soigne les gens comme si de rien n'était ! Ils n'ont aucune idée de l'enfer que je vis car je ne montre rien, je souris, conseille, aide à tour de bras..."

LE COMBAT DE MARIE BARDOT

Marie et l'association Diamant pour défendent les droits aux soins et à l'éducation des 600 000 autistes de France !

 

" Aider les autres m'aide aussi à surmonter mes malheurs "

 

'Je combattrai l'IME de toutes mes forces , je crierai haut et fort qu'il faut éduquer ma fille avec la méthode ABA. Ils diront "non", car ils ne savent même pas ce que c'est à l'époque, il y a 12 ans !

Ils manquent de tout ; de formation, de connaissances, d'argent pour acheter du matériel pédagogique et de personnel adapté et compétent.

C'est moi qui leur donnerai tous les documents pour se former.

C'est moi aussi qui leur ferai des chèques pour qu'ils achètent du matériel à chaque fois que j'organiserai des galas, concerts, événementiels. Je suis prête à tout par amour pour ma fille.

Ils mettront des années avant de s'ouvrir un peu aux méthodes éducatives (ABA, PECS, etc :  voir mon site). Je ferai un combat titanesque pour changer les mentalités, les bouger pour qu'ils travaillent, pour qu'ils s'intéressent et se forment ! J'ai l'impression d'avoir des dinosaures devant moi, comme beaucoup de parents qui vivent la même chose, j'ai juste envie de les assommer : ils se moquent de moi et de ma fille...

 

Les parents autour de moi sont dévastés eux aussi, d'autres ne disent rien car ils sont bien contents d'avoir pu caser leur enfant. Au niveau des politiques et des différents gouvernements successifs auxquels j'écris pour alerter, expliquer la situation dramatique des autistes, c'est pareil. Un "je m'en foutisme" assumé, une lâcheté collective.

"Oui oui ! On s'en occupe, on est là !"

 

3 plans gouvernementaux pour l'autisme verront le jour sous la Présidence de Sarkozy puis celle d'Hollande.

La pression des présidents d'associations monte, une violente colère gronde mais, rien ne change ! "Allez en Belgique, s'il n'y a rien en France!"... Voilà ce qu'on nous répond.

Aller en Belgique avec quoi ? 3000 familles s'expatrieront.

Moi, je n'ai pas les moyens financiers et j'ai ma maison à payer.

Et puis pourquoi devrais-je partir alors que c'est au Gouvernement d'assumer !

 

La France paie une fortune à la Belgique pour faire éduquer ses autistes, une honte totale, au lieu de créer des écoles chez nous ! (Voir la vidéo). Elle paie aussi une fortune aux hôpitaux de jour et IME. 700 euros voire plus, par jour et par enfant, pour qu'ils tournent en rond, s'ennuient et tombent dans la dérive en psychiatrie quand une école ABA coûterait un tiers du prix, et serait adaptée à leurs besoins...

 

Quand on utilise cette méthode 6 heures par jour, tous les jours, 42% à 70% des autistes retrouvent un cycle normal à l'école. C'est SCIENTIFIQUEMENT prouvé depuis 60 ans !

Nous sommes le SEUL pays à ne pas l'utiliser ! Une vie de lutte, de combat, de mendicité, voilà ce que j'ai vécu, à rabâcher comme un perroquet, inlassablement, mais sans jamais perdre la foi et la lumière malgré les épreuves.

Toujours supplier alors que l'éducation est un DROIT !

Je ne devais pas avoir à supplier ! Tout ce combat profitera aux autres enfants et c'est déjà formidable, mais pas à ma fille ! 

Au fil des années et à force d'être avec des enfants violents et des éducateurs qui hurlent, Lily fera de plus en plus de crises d'épilepsie. Elle en fera la nuit, je serai là à l'aider, la secourir, l'aimer plus que tout. Elle en fera aussi le jour, jusqu'à 6 ou 7 par semaine, tant elle est malheureuse et en auto-destruction de ne pas être à sa place.

 

Cela m'affolera au plus haut point, j'ai peur pour sa vie et cela affolera aussi les médecins généralistes qui la suivent. Ils feront des lettres à l'IME, et demanderont maintes fois son changement de groupe. Pour rajouter au drame que je vis déjà,  l'ambiance sera de plus en plus glauque à l'IME car un éducateur s'est fait surprendre et sera licencié le lendemain, emmené par la police, accusé d'attouchements sexuels et viols sur 4 adolescentes handicapées.

Irrespirable, insupportable ! Chaque fois que je veux enlever Lily de cet IME, on me menace de nouveau. Je prierai fort, je demanderai "là-haut" de l'aide...

 

Cette aide arrivera sous une forme inattendue : un adolescent mordra Lily très violemment à la main. Mon médecin généraliste attestera et redemandera son changement de groupe en urgence. Ce sera une fois de plus refusé ! À mon tour, je refuserai de remettre Lily en IME, on me menacera de nouveau. Je l'y remettrai contrainte et le même adolescent l'attaquera de dos cette fois-ci et la mordra de toutes ses forces à l'épaule. Une morsure de 8 centimètres qui nécessitera 15 jours de soins, de pansements. Là terminé ! Je ferai constater la morsure par plusieurs médecins et en larmes, je foncerai au Conseil Général et à la Mairie.

 

J'expliquerai, j'alerterai, je raconterai tout, la maltraitance, la violence, le chantage ! On me comprendra de suite. Grâce à cette aide politique, ma fille sera libérée. J'aurai le droit de  la garder à la maison. On essaiera 15 jours plus tard de me la reprendre.

"Il faut la ramener à l'IME sinon...". Maintenant, je suis protégée politiquement, soutenue , je n'ai plus peur,  on ne me prendra ni ma fille ni mes allocations. Je ne risque plus rien !

Fin du chantage ! Un chantage et une maltraitance qui auront duré 10 ans !

EPILOGUE

Avancées sociales, témoignages, distinctions

et projets ambitieux pour les autistes de France...

 

Depuis 2012 Marie garde sa fille  à la maison. Elle l'a stabilisée, lui a sauvé la vie, l'aide au quotidien tout en lui faisant l’école. Lily a aujourd’hui 20 ans ! En cinq ans, elle a retrouvé une bonne santé et est heureuse dans sa vie. Les crises d'épilepsie et la violence ont diminué de 80%. Les médicaments aussi.

Par contre, elle est toujours non verbale mais se fait très bien comprendre.

Elle participe aux 12 ateliers que sa maman a montés où autistes et gens sans handicap se côtoient et apprennent ensemble. Enrichissement mutuel. 


Marie continue son combat pour dénoncer le parcours du combattant qu’elle a vécu, et qu’on continue à infliger aux 600 000 familles d’enfants autistes (faute de prise en charge adaptée).

Par une pétition qui recueillera 80 000 votes elle demandera qu’on arrête d’interner les autistes en psychiatrie. Ils doivent  être éduqués avec des méthodes éducatives et être bien encadrés. Les autistes doivent également être soignés, car ils sont souvent sujets aux effets secondaires des vaccins, camisoles chimiques, pesticides et à une mauvaise façon de s’alimenter.(trop de gluten)...

Elle milite aussi pour qu'on cesse d’envoyer les familles en Belgique alors qu'il faut créer des écoles et établissements spécialisés chez nous, en France.


ll y a fort à faire pour rattraper notre retard ! Un gâchis humain !
C'est une honte nationale, d'ailleurs la France a été condamnée 5 fois par le Conseil de l'Europe mais, jusqu'à aujourd'hui, elle s'en fichait pas mal.

Par son don divin, Marie continue à soigner : tout type de maladies et de handicaps, y compris l'autisme.

Les 380 témoignages de guérison peuvent être lus à l’onglet « soins » sur ce site.

 

Important ! Les soins énergétiques viennent en complément et non pas en remplacement des soins médicaux !  


Marie est membre des Amis de l'Oncopole de Toulouse et soutient la médecine. Le monde médical la soutient aussi dans son combat notamment le PSRIPromotion Santé Recherche Innovation, Association Toulousaine présidée par Mr Nestiri et dont le Professeur Bugat en est le Président du Conseil Scientifique. Elle a eu récemment la chance de travailler pour l'ESA et le Docteur Godard, médecin de Thomas Pesquet (astronaute, voir dans le site).

Ses soins énergétiques aident la médecine. 

 

Marie est également artiste-peintre, honorée en France au Grand-Palais, au Carrousel du Louvre, à l’Espace Pierre Cardin ainsi que dans tous les grands salons d’Art en province. Elle expose aussi aux USA (New-York, Miami, Las Vegas), au Canada, au Japon, au Cambodge, en Italie, en Hongrie, au Mexique…​ Ses œuvres spirituelles, initiatiques connaissent un vif succès et ont été primées à maintes reprises. Voir les toiles sur le site

Productrice de concerts et également d’albums, elle a écrit la Comédie Musicale « L’Or et l’Autisme »,  31 chansons inspirées de son parcours autobiographique.

Chanteuse, Marie interprète toutes ses chansons et deux de ses albums sont téléchargeables sur son site à la rubrique « musique ».    

Depuis 1995, Marie utilise ses dons pour soulager les gens en souffrance et décline sous forme artistique, tous les messages divins qu'elle a reçus : fresques de soie, poèmes, chansons.
Elle organise des spectacles, galas, concerts, conférences et expositions de peinture pour soutenir l'autisme. Catherine Lara et Cyprien Katsaris sont les parrains de son association mais à ce jour, ils n'ont malheureusement pas aidé la comédie musicale à se faire connaitre.

 
Merci à d'autres célébrités ou mécènes d'ouvrir des portes ! C'est l'heure !  


Marie participe aussi depuis quinze ans, en tant que thérapeute, conférencière et artiste, aux salons de médecines douces, santé nature et foires biologiques. Ses fresques de soie décorent souvent les salons et sont de véritables enluminures. Chaque fresque est magnétisée et transporte lumière, amour, paix et spiritualité. 

Son premier album « Le baiser de l’Ange » recevra les chaleureuses félicitations de Brigitte Bardot. Son deuxième album « Aime–moi tout simplement » vient de sortir et  raconte l’autisme. Magnifique ! Un hymne à l'amour et à la non -discrimination !
Plusieurs textes de chansons ont été primés dans les concours nationaux de Lettres; Arts-Sciences-Lettres, La renaissance Française, Le Florilège des poètes francophones, etc.

L'oeuvre de Marie BARDOT est largement reconnue et récompensée.

Elle a été  décorée par 3 fois à l’Unesco, 2 fois par l’Etoile Européenne du Dévouement Civil et Militaire et en juin dernier par Le Grand Prix Humanitaire de France.

Honorée au SENAT par la SEP (Société d’encouragement au Progrès) et 3 fois par la Société d’Encouragement au Bien (SEAB) pour son action humanitaire et artistique en faveur des autistes. Elle recevra aussi la médaille du Mérite et Dévouement Français et 50 autres médailles à voir sur le site.
 

Active aux dernières élections pour défendre l'autisme, Marie s'est insurgée sur BFM TV quand aucun politique ne mettait en avant cette cause humanitaire (voir la vidéo)

Le lendemain de son "coup de gueule", toute la classe politique lui écrivait et Emmanuel Macron, alors candidat, promettait de se positionner et réitérait son engagement envers les autistes, lors de son débat avec Marine Le Pen.

Depuis son élection à la Présidence, Marie Bardot lui a adressé un courrier explicatif quant à la situation des autistes en France.
Mr le Président Emmanuel Macron et son épouse lui ont répondu très chaleureusement. (lire la lettre dans le site), encourageant à la fois son combat, sa comédie musicale et son école ABA.

Les temps changent, l'espoir renaît !

Ils suffisaient d'avoir les bonnes personnes au Gouvernement!

A l'heure actuelle, Marie demande des aides financières à toute personne, mécènes, célébrités voulant aider à finaliser ses deux projets. Si vous voulez faire du bien dans votre vie , c'est le moment d'aider!

Pour l'amour de Lily, qu'elle aille enfin dans une belle école (ABA et soins énergétiques SUNBIRD) ! C'est le cadeau que sa maman voulait lui faire pour ses 20 ans !



 

L'école est prête...

Une belle villa de 200 m2 toute neuve avec un jardin clôturé. Le mobilier et les ordinateurs sont là et attendent! Il faut simplement le financement des salaires des 12 éducateurs et du comptable pour que l'école ABA Sunbird démarre en septembre.

Le dossier est dans les mains du Président Macron mais toute personne ou entreprise voulant financer le projet est la bienvenue!  Cette école ne peut plus attendre, les enfants non plus!

De plus ce sera la première VRAIE école ABA car bilingue et un éducateur par enfant sans compter les soins énergétiques que les autistes adorent !

Un prototype, alors soyez les premiers à aider !

Urgence pour l'école mais à en croire la lettre de Mme Sophie Cluzel qui vient d'arriver, le projet prend forme !

LE TERRIBLE INCENDIE...

Un drame s'est produit à Grisolles, entre Toulouse et Montauban, au domicile de Lily et Marie Bardot, le mercredi 23 mai 2018. 1 an après, Marie estime avoir été soutenue par ses voisins, par les membres de l'associations Diamant, par l'administration et le Président Macron lui-même :

"Le Président Macron s'est beaucoup occupé de nous suite à l'incendie, en demandant au Préfet de prendre soin et de nous ; il s'est assuré que nous soyons bien relogées, et voulait vsavoir si nous allions on allait bien. Il nous envoya ensuite une lettre chaleureuse." Marie Bardot

Idem pour la comédie musicale "L'Or et l'Autisme"...

La seule oeuvre qui raconte en chansons le parcours des 600 000 autistes de France.

Cette oeuvre pourra également être adaptée en anglais et être exportée, car il ne faut pas oublier que l'autisme sévit partout dans le monde ; en Corée 1 enfant sur 38 est autiste, aux USA, 1 sur 68...

Appel aux productions éclairées qui sauront voir l'impact potentiel de ce projet. 

Messages de Sunbird

DÉCEMBRE 18

" Nous avons tant cru en ce projet... Les lettres envoyées par le gouvernement laissaient penser que nous allions recevoir les fonds nécessaires pour financer notre école ABA.

 

Mais, au final, ce n'était que belles paroles et faux espoirs.

 

Nous avons du rendre la villa, les ordinateurs et le mobilier, faute de financement promis !  Si des mécènes veulent faire acte de générosité, ils sont les bienvenus.

 

Contactez-nous au 06 24 81 07 08..."

JUILLET 19

La déception de ne pas avoir eu l'école ABA a laissé la place à une grande joie, celle d'être élevée au rang de Chevalier de la Légion d'Honneur.

Une haute reconnaissance pour le combat mené pour défendre le droit aux soins et à l'éducation des enfants autistes"

Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie 296 copie_edited
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardotman d04
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardotcopie
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardoticoletta
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
166_3043
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Capture d’écran 2017-03-29 à 22.25.39
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot
Rec 05
Biographie de Marie Bardot
Biographie de Marie Bardot

CONTACTEZ SUNBIRD ET L'ASSOCIATION DIAMANT

POUR LA DEFENSE DES AUTISTES DE FRANCE

Marie BARDOT

490 chemin des Crêtes

82170 Grisolles (France)

Entre Toulouse et Montauban

Tel : + 33 (0)6 24 81 07 08

Association Diamant 

N° 082200854 (déclaration en Préfecture)

 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2015 - Association Diamant - SUNBIRD (Marie Bardot)