Autisme : Marie Bardot reçoit l'appui de l'Elysée (La Dépêche du Midi)

C'est une drôle de femme qui ne lâche rien. Marie Bardot, maman de Lily, 20 ans, qui souffre d'autisme, continue de se battre pour sa fille. Son association Diamant multiplie les initiatives. Et la récente prise de position d'Emmanuel Macron, le chef de l'Etat et de son épouse Brigitte en faveur de mesures concrètes pour les enfants handicapés n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde.

En contact avec les équipes du chef de l'Etat, Marie Bardot a pu leur exposer son magnifique projet qui a besoin d'aide pour voir le jour. Marie Bardot veut monter une école ABA, une méthode comportementale, avec des éducateurs spécialisés qui accueillerait, dès que possible, dans une maison à Grisolles, huit enfants autistes, dont la petite Lily : «Tout est prêt pour que cette école ouvre ses portes et offre une véritable alternative aux enfants, explique Marie Bardot. Il ne manque plus que les financements».

Marie Bardot peut compter sur la générosité d'un habitant de Grisolles qui met à sa disposition une maison neuve : «L'action de Marie m'a beaucoup touché, indique Patrick Lozano. Il faut que la France commence à s'occuper de ses enfants autistes et que les familles ne soient plus obligées de les envoyer en Belgique».

Selon Marie Bardot, le coût de fonctionnement d'une telle école avoisinerait les 400 000€. Pas simple à trouver surtout quand le temps presse. Mais la pasionaria Bardot, qui a écrit près de 100 lettres à tous les chefs d'Etat et de gouvernement depuis des décennies semblent sur la voie du succès. Emmanuel Macron, en personne, lui a répondu dans un courrier du 3 juillet : «La force de votre témoignage, votre enthousiasme intact malgré les épreuves de la vie, l'amour maternel indéfectible que vous portez à Lily sont autant d'exemples pour toutes les personnes engagées dans le combat pour le bonheur de leur enfant handicapé (…).

Nous attachons beaucoup d'importance avec mon épouse à la politique du handicap». Et le président de la République de demander à la secrétaire d'Etat de s'occuper du dossier. Le 20 juillet, la ministre écrivait à son tour à la présidente de l'association Diamant : «C'est avec un très grand intérêt que j'ai étudié votre projet», écrit Sophie Cluzel en dépêchant le conseiller chargé de l'éducation à son cabinet auprès de Marie Bardot. Les choses s'accélèrent.

Autre sujet, la Comédie musicale «L'Or et l'autisme» que Marie Bardot a monté et qui n'attend plus que le coup de pouce d'un producteur : «J'ai reçu les encouragements de Pascal Obispo et je suis attente de production». Sur ce coup, le chef de l'Etat ne peut pas faire grand-chose. Mais Marie Bardot croit en son étoile. Et en celle de sa chérie Lily.

Une pluie d'hommages

Lors d'un récent voyage à Paris, Marie Bardot a reçu de nombreux hommages. La médaille d'argent à l'Unesco (Grand Prix Humanitaire de France pour ses 15 ans de combat pour l'autisme) C'est la troisième médaille qu'elle reçoit de l'Unesco. Marie Bardot a aussi co -animé une conférence au Salon du Bourget avec le Docteur Godard qui soignait Thomas Pesquet durant l'ISS : Nous avons témoigné toutes les deux au Bourget pour l'ESA (Agence Spaciale Européenne), note Marie Bardot.

J'ai également été décorée par Arts Sciences Lettres à l'intercontinental Opéra de Paris et ensuite j'ai exposé à la Galerie Thuillier (à coté du Musée Picasso) toujours à Paris !». Marie Bardot était à la table d'honneur au dîner qui a suivi la cérémonie, au côté du médecin explorateur Jean-Louis Etienne, «très intéressé par mes dons d'énergéticienne», rapporte Marie Bardot, qui a donc ramené de son périple parisien, de jolies médailles d'excellents souvenirs et des contacts propres à l'aider pour sa lutte contre l'autisme.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square