Journée mondiale de la sensibilisation à l'Autisme : des manques et une lueur d'espoir

Près de 1000 personnes étaient présentes lors du spectacle concert organisé par l'association Diamant, place St-Pierre à Toulouse. Plusieurs dizaines d'artistes ont entouré Marie Bardot alias Sunbird et des familles d'autistes.

A Paris, plusieurs centaines de personnes ont également participé samedi à Paris à la Marche de l'espérance, organisée par l'association Vaincre l'autisme, afin d'interpeller les candidats à l'Elysée sur la situation des enfants et adultes autistes.

La 14e édition de cette marche annuelle, à la veille de la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, qui a eu lieu hier, a réuni 450 personnes.

«Cela fait 14 ans qu'on interpelle les hommes politiques et l'État, et ils n'ont pas donné de réponse, ils négligent les personnes autistes», a affirmé le président de Vaincre l'autisme M'Hammed Sajidi avant le départ de la marche, qui a rassemblé de nombreuses familles vêtues de tee-shirts blancs proclamant «vaincre l'autisme, le nouveau défi de la recherche».

M. Sajidi a exprimé deux revendications : d'une part la création d'une commission d'enquête parlementaire pour savoir «où va l'argent destiné à l'autisme», d'autre part la réalisation «d'une étude épidémiologique, car l'autisme est un problème de santé publique». Alors que la France souffre cruellement de structures adaptées au traitement et l'accueil des autistes. Vaincre l'autisme évalue pourtant à 650 000 le nombre de personnes atteintes de TSA (Troubles du Spectre Autistique) en Franc

Seule note d'espoir dans ce tableau pour le moins sombre cette étude qui a mis en évidence qu'un diurétique, la bumétanide, testé sur 87 enfants et adolescents, de 2 à 18 ans, atteints de troubles autistiques, améliorerait la communication avec les adultes.