Autisme : un risque 14 fois plus élevé d'être atteint(e) quand un autre enfant est déjà atteint.

Selon l'Institut Kaiser permanent, aux USA, le risque de développer un trouble du spectre autistique est 14 fois plus élevé si un(e) aîné(e) est déjà atteint.

L'autisme est aujourd'hui reconnu comme "un trouble envahissant du développement " qui se traduit par des problèmes de communication verbale et/ou non verbale, des interactions sociales déficientes et des comportements stéréotypés et répétitifs.

Aujourd'hui, cette maladie dont serait victime près de 650 000 personnes français, est un peu le triangle des Bermudes pour la science qui n'arrive pas encore à détecter la véritable origine de son déclenchement.

Cependant, les chercheurs de l'Institut Kaiser permanente (Etats-Unis) ont publié le fruit de leur recherche basée sur l'étude de 53 336 enfants nés entre 2001 et 2010, qui révèle que le risque de souffrir d'un trouble du spectre autistique est 14 fois plus élevé lorsqu'un frère ou une sœur aîné est déjà atteint.

Les chercheurs ont plus précisément découvert que les enfants ayant un frère ou une sœur plus âgé souffrant d'autisme avaient 11,3% de risque de souffrir du même trouble alors que ce risque n'est que de 0,92% chez les enfants dont les frères et sœurs ne sont pas touchés.

Ils ont également découvert que les garçons ayant un frère plus âgé atteint de la maladie avaient plus de risques que les filles ayant une sœur atteinte d'autisme (15% contre 7% respectivement).

Posts à l'affiche