Autisme : des parents témoignent et tirent la sonnette d'alarme

Des parents d’autistes pensionnaires dénoncent l'absence de sécurité et d'encadrement d'un centre dans le Loiret. Malheureusement, une histoire qui se répète encore et encore...

Cette fois-çi, c'est le foyer d'accueil médicalisé Dialogue Autisme à Saran (Loiret) que des familles d'enfants autistes dénoncent pour ses dysfonctionnements et l'absence de sécurité notamment la nuit.

Témoignage d'une famille de pensionnaire :

« Un résidant s'est levé la nuit et a visité une chambre en fracassant du matériel qui s'y trouvait, avant d'aller dans une autre pièce où il a pris la table de chevet pour taper sur la tête d'un pensionnaire qui a fini à l'hôpital, racontent Armand Amar et Nathalie Meziane, maman de Samy, autiste de 19 ans. La personne qui était censée surveiller n'a rien entendu. C'est le blessé qui est allé la voir avec le visage en sang. On a demandé à avoir la vidéosurveillance. La solution de la direction a été d'enfermer la nuit l'autiste qui avait commis l'agression, mais ce n'est pas une solution. Avant ça, un autre événement s'est produit en fin d'année dernière qui a conduit à la mort d'un résidant. Il semblerait que son décès soit lié à une fausse route, mais nous avons peu très d'informations. On peut donc se poser des questions. »

Ces familles se sont donc rapprochées du conseil départemental du Loiret pour essayer de trouver d'éventuelles solutions.

Florence Bellenoue, directrice du GCSMS Autisme France, témoigne des mesures encourageantes récemment prises :