Dépistage universel de l'autisme : des experts " réservés "

Un groupe d'experts indépendants du gouvernement fédéral américain s'est dit réservé le 16 février 2016 quant à l'utilité du dépistage pour l'autisme chez de très jeunes enfants en l'absence d'inquiétude exprimée par les parents ou du pédiatre traitant.

Les indications actuelles sont insuffisantes pour déterminer si le fait de dépister systématiquement le trouble du spectre de l'autisme chez des enfants de 18 à 30 mois, sans signe apparent de la maladie, est bénéfique ou néfaste, a conclu dans sa recommandation finale l'US Preventive Services Task Force (USPSTF) dont le rapport paraît dans le Journal of the American Medical Association (JAMA). "Il ne s'agit pas d'une recommandation contre le dépistage mais d'un appel pour que davantage de recherches soient menées afin de pouvoir faire cette détermination", écrivent ces experts.

Des enfants avec d'importants symptômes

L'autisme est un trouble du développement qui se caractérise par des difficultés pour socialiser et communiquer ainsi que par des mouvements ou des activités répétitives. Un enfant sur 68 souffre d'autisme aux Etats-Unis avec des variations notables selon le sexe, la région ou la race. Les garçons sont plus touchés que les filles. "Jusqu'à présent les recherches sur l'autisme se sont à juste titre concentrées sur le traitement d'enfants avec d'importants symptômes", relève le Dr David Grossman, un pédiatre, vice-président de l'USPSTF. Bien qu'un nombre de facteurs de risque potentiel d'autisme aient été identifiés, il n'y a pas encore suffisamment d'indications pour déterminer si certains paramètres comme l'âge ou des caractéristiques familiales pourraient affecter la validité des tests chez des enfants très jeunes.

Les familles induites en erreur

Tant qu'on ne disposera pas davantage de données sur l'utilité d'un dépistage universel, les médecins doivent s'appuyer sur leur jugement médical pour décider de la marche à suivre quant à l'utilité de ces tests sans symptômes apparents d'autisme, écrit le groupe dans son rapport. "Cette recommandation de l'USPSTF induit en erreur les familles et médecins et est préjudiciable à toutes les personnes atteintes d'autisme", a réagi Alycia Halladay, responsable scientifique de Autism Science Foundation, un organisme privé, dans un courriel à l'AFP. Selon elle "un dépistage universel de l'autisme effectué tôt est très efficace pour identifier les enfants qui en sont atteints et un traitement précoce donne aussi de meilleurs résultats". L'American Academy of Pediatrics (AAP) recommande quant à elle un dépistage de l'autisme pour tous les enfants entre 18 et 24 mois, suivi d'une surveillance régulière de leur développement.

© dubova/Fotolia

source : https://informations.handicap.fr/art-expert-depistage-autisme-63-8614.php

Posts à l'affiche